Il existe une corrélation entre l’état de santé générale et la santé buccale.

 

Ceci se traduit à plusieurs niveaux :

 

- les problèmes de gencive peuvent être une manifestation d’une maladie générale.

Certaines pathologies infectieuses (comme le SIDA), cancéreuses (comme la leucémie), ou endocriniennes (en particulier le diabète) vont provoquer ou aggraver une parodontite.

- une maladie parodontale peut aggraver certaines pathologies générales ou un état de santé instable.

Par exemple, la parodontite est aujourd’hui considérée comme un facteur de risque pour les maladies cardio- vasculaires au même titre que le tabac ou le cholestérol.

Les risques d’endocardite infectieuse, de pathologies pulmonaires, mais aussi d’accouchement prématuré sont augmentés chez le patient atteint d’une maladie parodontale.

Le diabète peut être fortement déséquilibré par l’infection des gencives.

 

Exemple de la grossesse

Les modifications hormonales de la grossesse se mettent en place dés le début. Elles provoquent parfois une réactivité accrue de la gencive. Cette « explosion » hormonale ne provoque pas à elle seule une gingivite mais renforce une inflammation déjà présente. La réaction des tissus est simplement exacerbée. Elle est nommée gingivite gravidique.

Sans traitement, la situation peut s’envenimer pour former de petits abcès entre les dents qu’on appelle épulis. Ils n’ont pas de caractère de gravité mais sont très gênants pour la mastication et très inesthétiques ! La chirurgie permet de les éliminer. Il ne faut donc pas négliger les premiers signes.

Les effets s’estompent après l’accouchement, mais peuvent être prolongés lors d’un allaitement.

D’autres périodes comme la puberté, le cycle menstruel peuvent provoquer des réactions similaires, mais les bactéries sont toujours à l’origine du problème.

 

La prévention des maladies parodontales est primordiale pour préserver la santé générale. Tout patient devant subir une intervention nécessitant des soins intensifs doit subir un examen et si besoin un traitement des gencives. Un diabétique doit suivre un programme d’hygiène bucco-dentaire et un dépistage régulier. Aujourd’hui, dans le cadre de problèmes cardio-vasculaires, un suivi est préconisé.

 

NOTRE CONSEIL :
La prévention et le traitement des maladies parodontales pourraient permettre de protéger de l’apparition de certaines pathologies graves ou d’en éviter l’aggravation.

Membre de

ADF

Membre de

efp

Parutions

Partenaires

Contact

À vos agendas

Suivez-nous

FacebookLinkedin

Écrivez-nous

Société Française de Parodontologie et d'Implantologie Orale
9, Rue Boileau
44000 NANTES


tél : 0240080663
fax : 0240080647

Société Française de Parodontologie et d'Implantologie Orale - 9 rue Boileau - 44000 NANTES - Tél: 0240080663